Macrobiotique

La macrobiotique désigne en français, "l'art de prolonger la vie par l'observance de règles d'hygiène strictes". C'est également un mode d'alimentation particulier associé à un enseignement développé par le japonais Georges Ohsawa (voir biographie dans la partie "Le saviez-vous ?") à partir de la seconde moitié du XXe siècle.

La Macrobiotique de Georges Ohsawa se présente comme une philosophie à part entière (une sorte de philosophie de vie) et non comme un simple régime alimentaire (bien que le mot Macrobiotique soit passé dans le langage courant pour qualifier tout régime frugal à base de céréales).

Elle est fondée sur le principe de la complémentarité entre le yin et le yang. Les divers aliments se répartissent sur cette échelle : les céréales sont considérées comme équilibrées et situées à mi-parcours alors que les fruits aqueux, les sucres et la plupart des laitages sont considérés comme trop déséquilibrés vers le yin.

Le régime macrobiotique peut faire perdre du poids (mais peut également fait grossir pour des raisons que nous allons expliquer ci-dessous) bien que cela ne reste pas son objectif principal (qui reste de favoriser la longévité). Le terme macrobiotique vient d'ailleurs du grec "macro" (grand) et "bio" (vie).

Les objectifs du régime macrobiotique restent de :
* maintenir la santé et favoriser la longévité ;
* préserver l'environnement ;
* assurer une nourriture suffisante pour tous les êtres humains ;
* prévenir le cancer.

En pratique, le régime macrobiotique se base sur une conception énergétique des aliments. Une énergie que Georges Ohsawa décompose en 2 polarités inverses : le yin et le yang (principes fondamentaux de la philosophie taoïste chinoise). La macrobiotique considère que les légumes dilatent alors que la viande resserre.

Le riz est très yang (tout comme les aliments qui poussent longtemps et qui possèdent des racines profondes, de saison hivernale ou automnale) alors que le soja est très yin (tout comme les aliments qui poussent rapidement, assimilés à une force féminine).

Les aliments sombres restent yin et ceux qui virent du jaune au rouge sont yang.

Parmi les aliments yang, on peut citer : la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer, les oeufs, les fromages à pâte dure, le sel.

Parmi les aliments yin, on peut citer : l'alcool, le thé, le café, le sucre, le lait, la crème, le yaourt, la majorité des herbes et épices.

Quelques aliments existent avec un équilibre entre yin et yang : haricots, céréales, fruits à écale, autres fruits et légumes.

Dans son application la plus stricte, le régime macrobiotique peut être comparé à un régime végétalien, à la différence que certains fruits et légumes doivent être exclus.

La diète comprend :
* 50% à 60% de céréales complètes ;
* 20 à 30% de légumes ;
* 10% à 15% de légumineuses (comme les haricots et les algues) ;
* 5% de soja fermenté ou de soupe miso (composée de pâte de soja et d'orge).

De petites quantités de poissons blancs et de fruits peuvent être ajoutées.

La proportion des aliments de source animale peut représenter jusqu'à 20 % de la diète dans les phases de transition vers la diète idéale macrobiotique, très pauvre en viandes, volailles et leurs sous-produits.

Le régime macrobiotique est divisée en 7 étapes successives, de la plus large à la plus sévère. En augmentant de difficulté, le nombre d'aliments autorisés s'amenuise en provoquant des déficits en certains nutriments. Dans les étapes supérieures, même les boissons deviennent restreintes.

La septième et ultime étape - où l'on atteint le régime macrobiotique idéal - propose de ne consommer que du riz brun (l'aliment parfait selon Georges Ohsawa), en excluant totalement la viande, le sucre et les produits sucrés. Le pratiquant ne devrait alors ne consommer que des fruits poussant dans la zone climatique où il vit. Il s'agit d'une étape très difficile à suivre, suivie par les adeptes de la macrobiotique lors des périodes de purification de 10 jours (ou lors des périodes de maladie).

La friture est censée rendre plus yang les légumes (généralement très yin). Du coup, elle est utilisée souvent.

Actuellement, les régimes macrobiotiques se sont éloignés des principes de base de Georges Ohsawa en introduisant 10 étapes (au lieu de 7). Le pratiquant peut en outre augmenter librement la quantité de crudités ou réduire celle des céréales.

Vous pouvez modifier votre mode d'alimentation avant de suivre le régime macrobiotique :
* remplacez le sel raffiné par le sel marin (qui apporte davantage de magnésium) ;
* consommez du pain/riz complet qui contient plus de fibre et de nutriments que le pain/riz blanc ;
* consommez davantage de fruits et légumes (cuits et/ou crus) et légumineuses (pois, lentilles, haricots, etc.) ;
* choisissez l'huile de première pression à froid non raffinée plutôt que l'huile raffinée ;
* cuisez peu, utilisez peu de gras ;
* évitez les plats surgelés ou en conserve ;
* consommez les aliments issus de culture biologique pour obtenir davantage de nutriments et vitamines.