Paul-Loup Sulitzer

Dans les années 1990, l'homme d'affaire Paul-Loup Sulitzer dévoile dans un livre ses secrets pour maigrir. Après avoir usé et abusé des bonnes choses, le célèbre écrivain va réussir à perdre 26 kilos.

Pas de privation

Paul-Loup Sulitzer assure détenir les clés pour devenir mince sans fatigue et surtout sans privation. C'est l'un des points forts de ce qui deviendra "le régime Sulitzer". Laitages, pain, beurre... aucune catégorie d'aliments n'est exclue de l'alimentation quotidienne. Il n'est pas question, par exemple, de se passer des lipides. La noisette de beurre s'étale sur l'unique tartine du matin tout comme les huiles végétales assaisonnent les crudités. Les matières grasses cuites doivent cependant être bannies au profit des modes de cuissons à la vapeur ou à l'eau.

Le régime Sulitzer conseille également de mettre l'accent sur les fibres au fort pouvoir rassasiant. Le pain, lui, est limité à une cinquantaine de grammes par jour, soit un peu moins d'un quart de baguette. Quant aux protéines, elles entrent dans la composition des repas midi et soir. Il est notamment recommandé de mettre au menu du poisson trois fois par semaine. Enfin, la consommation d'alcool est limitée au maximum.

Une alimentation variée et équilibrée

Histoire de ne pas s'enfermer dans une situation trop contraignante, les écarts sont autorisés. L'essentiel reste de varier son alimentation, de faire trois vrais repas par jour et de pratiquer une activité sportive.

Dans son ensemble, le régime se révèle plutôt raisonnable, varié et équilibré. Ici, pas de recette miracle, Sulitzer s'appuie sur les grands principes de l'équilibre alimentaire.