Fletcher

Le régime Fletcher n'est est pas réellement un. Il s'agit plutôt d'une manière de consommer les aliments qui pousse à manger moins donc - selon son inventeur, Horace Fletcher - à maigrir.

Horace Fletcher (1849-1919) fut un fervent défenseur des nourritures "saines" sous l'ère victorienne. Il était surnommé "Le Grand Masticateur" en arguant du fait que la nourriture devrait être mâchée trente-deux fois (soit autant qu'il y a de dents chez un humain) - ou environ 100 fois par minute - avant d'être avalée. Il clama que "la Nature châtiera ceux qui ne mastiquent pas" et inventa de multiples justifications raffinées pour cette déclaration.

Horace Fletcher suivit sa propre méthode avec une grande application, allant jusqu'à dire que les liquides devaient elles-aussi être mastiquées, afin d'être proprement mélangées avec de la salive. Il affirma que sa méthode de mastication augmente la force chez une personne, améliore la santé dentaire, tout en baissant le volume d'aliments qu'elle consomme, et par conséquent d'économiser de l'argent.

Sa méthode revient donc à extraire de chaque particule de vos aliments le maximum de nutriments, et à ne manger que la quantité dont votre organisme a vraiment besoin. Il faut mâcher délibérément, et ne pas avaler, jusqu'à ce que la nourriture devienne liquide dans votre bouche. Horace Fletcher disait que vous pouvez manger n'importe quel aliment, pourvu qu'il soit mastiqué jusqu'à ce qu'il "s'avale tout seul".

Horace Fletcher promit que le "Fletcherisme", le nom de sa méthode lorsqu'elle devint célèbre, transformerait un glouton pitoyable en un épicurien intelligent. Il déconseilla de manger si l'on n'a pas "Bon état et Faim". Par exemple, il ne faut pas manger si l'on est en colère, triste ou inquiet (donc pas dans un "bon état").

Le Fletcherisme nous recommande de connaître parfaitement les aliments que nous consommons. Selon Horace Fletcher, les aliments possèdent leurs déchets, alors il nous faut impérativement connaître les déchets qui entreront dans notre organisme, afin d'atteindre le bien-être général. Horace Fletcher fit la promotion de ses théories pendant des décennies sur des circuits de conférences, et devint millionnaire. Upton Sinclair, Henry James et John D. Rockefeller comptaient parmi ceux qui ont essayé sa méthode de mastication. Henry James et Mark Twain étaient des visiteurs de son palais à Venise.

Horace Fletcher avait vu de nombreuses similitudes entre les hommes et les machines. Il posa des principes d'analogie et tira quelques comparaisons parmi lesquelles nous pouvons citer : le sang est comparable au carburant, la circulation sanguine à la vapeur, le pouls humain à la mesure de la vapeur , le coeur au moteur.

En accompagnement du "Fletcherisme", Fletcher et ses partisans préconisèrent un régime pauvre en protéines afin de retrouver la santé et le bien-être. Il recommanda d'éviter le café, le thé et l'alcool.

Fletcher eut un intérêt particulier pour les excréta humains (un excréta est un terme générique qui désigne toute masse ou fluide excrétée en tant que partie du système digestif d'un organisme vivant. Le terme excréta signifie le plus souvent l'urine et les excréments). Horace Fletcher pensait que le seul et vrai indicateur de la nutrition d'une personne se trouve dans ses excréta. Il recommanda d'apprendre aux enfants à d'examiner leurs propre excréta afin de détecter les maladies. Si une personne est en bonne santé et garde une nutrition correcte alors son excréta (ses "cendres digestifs" comme Fletcher se plaisait à dire) devrait s'avérer inoffensif. Fletcher veut dire par "inoffensif" qu'il n'y a pas de puanteur ni de signes de décomposition bactériologique dans les excréta.